MENU

Bienvenue à Tournai


Visites guidées

Par l’association des guides de Tournai (asbl)

Réservations: Office du Tourisme Place Paul-Emile Janson 1 7500 Tournai  Téléphone : +32 69 22 20 45  Télécopie : +32 69 21 62 21

N

E

Mettez votre adresse email pour rester au courant de nos activités

Vous recevrez tous les trois mois un email avec un aperçu des prochaines visites  organisées par l'association des guides

L’anniversaire de la prise de Tournai par Henri VIII en 1513 procure aux Guides de Tournai une superbe occasion de rappeler dans une balade-spectacle l’histoire d'une personnalité curieuse, celle d’un Tournaisien nommé Pierkin Werbecque, ou Perkin Warbeck en anglais.

Très peu connu à Tournai même, en dehors de quelques mentions dans les registres paroissiaux qui subsistaient encore aux archives de Tournai jusqu’au bombardement de 1940, ce personnage fut une sérieuse source d'ennuis pour l'Angleterre de la fin du XVe siècle.

Né à Tournai vers 1474, ce fils d’un riche bourgeois de Tournai devint un célèbre imposteur et prétendant au trône d'Angleterre occupé par le roi fondateur de la dynastie Tudor, Henry VII. Il est présenté dans d’innombrables livres anglais comme le fils d'un magistrat local tournaisien qui passa sa jeunesse au service de plusieurs patrons pour se retrouver en 1491 en Irlande.

A Cork, comme il était affublé des riches vêtements de soie de son patron, on le prit pour un personnage de descendance royale. Les intérêts des York, évincés de la succession royale anglaise suite à la mort de Richard III lors de la bataille de Bosworth, étaient toujours vivaces en Irlande à cette époque et des intrigants entreprirent de le faire passer pour l'héritier légitime Yorkiste de la Couronne d'Angleterre. Il changea plusieurs fois d'identification pour finir par incarner Richard, le jeune Duc d'York, dont la rumeur courait qu’il avait été étouffé avec son frère, le Roi Edouard V, à la Tour de Londres en 1483 à l'instigation du futur Richard III.

Encouragé par le soutien irlandais, il visita le continent pour rassembler des forces pour envahir l'Angleterre. Aux Pays-Bas, la Duchesse Douairière Marguerite d'York, sœur d'Edouard IV et de Richard III, et veuve de Charles le Téméraire, le prépara à son rôle d'imposteur et il fut soutenu successivement par la France, par le Portugal, par Maximilien d'Autriche et par Jacques IV d'Ecosse ainsi que par nombre de seigneurs puissants en Angleterre. Après deux invasions ratées, en 1495 et 1496, il débarqua en Cornouailles en 1497: ses fidèles furent bientôt au nombre de plus de 6.000, mais confronté aux troupes d'Henry VII, il prit la fuite à l’abbaye de Beaulieu, où il fut capturé. Il fut d’abord traité avec indulgence par le roi qu’il avait mis en danger, mais, après de nouveaux essais d'évasion de la Tour de Londres, il fut pendu d’une manière ignominieuse le 16 novembre 1499.

Le roi d’Ecosse lui avait fait épouser sa cousine Catherine Gordon, mais leur union resta sans descendance. Par contre, sa demi-sœur, restée à Tournai, épousa un membre de la famille Cambier, dont la lignée se perpétue encore de nos jours dans le Tournaisis.

Concernant Perkin Warbecque


UNE BALADE-SPECTACLE

LES 26 ET 27 OCTOBRE 2013

Le Tournaisien Perkin Werbecque. Un nom qui ne vous dit rien ? Un nom très célèbre en Angleterre…

Pour voir et savoir en plus: