MENU

Bienvenue à Tournai


Visites guidées

Par l’association des guides de Tournai (asbl)

Réservations: Office du Tourisme Place Paul-Emile Janson 1 7500 Tournai  Téléphone : +32 69 22 20 45  Télécopie : +32 69 21 62 21

N

E

Mettez votre adresse email pour rester au courant de nos activités

Vous recevrez tous les trois mois un email avec un aperçu des prochaines visites  organisées par l'association des guides

Beffroi

Le beffroi de Tournai, le plus ancien de Belgique, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999.

En 1188, le roi de France Philippe-Auguste octroie à la ville de Tournai une charte l’autorisant à posséder une cloche, la Bancloque, signe de liberté et de toute-puissance hautement envié. Devant être placée en un lieu idoine selon les termes de la charte, on construisit le beffroi qui s’arrêtait à l’époque à mi-hauteur.

Le guetteur ne voyant plus la limite Nord de la ville à cause de la construction du chœur gothique de la cathédrale, on surhaussa le beffroi au 14ème siècle qui aujourd’hui s’élève à 72 mètres du sol. Dès le moyen-âge, les cloches rythmaient la vie quotidienne : la Bancloque appelait le peuple aux réjouissances, le Vigneron annonçait l’ouverture et la fermeture des portes de la ville, le Timbre lançait l’alerte en cas d’incendie. La Bancloque et le Timbre sont toujours en place depuis ce temps !

Restauré en 1395 après l’incendie de 1391, il se verra agrémenté d’un dragon ailé, de sirènes, de tritons et de bannières. En 1397, pour fêter sa restauration, on lança du haut de celui-ci des miches de pain pour les enfants, cérémonie reprise aujourd’hui lors du carnaval alors qu’on jette des pichous, petits personnages en pain-gâteau.

Au 19ème siècle, quatre statues surnommées Hurlus, placées aux angles, représentaient les quatre serments chargés de défendre la ville : le joueur à glaive, le canonnier, l’archer et l’arbalétrier. Ayant subi les outrages du temps, ils furent remplacés vers 1950.

Il ne faut pas manquer de gravir les 258 marches qui mènent au sommet. La vue sur la ville est époustouflante et de grands visuels panoramiques aident le visiteur à situer églises, couvents ou bâtiments remarquables de la cité. La montée de l’escalier est intéressante aussi car elle permet de voir portes et cachots dans lesquels les malfaiteurs étaient enfermés en attente des sentences qui les condamneraient.

En même temps, il est possible de voir les 55 cloches du carillon le plus important d’Europe restauré et complété en 2003. Durant la période touristique,  trois carillonneurs titulaires animent la Grand-Place en y jouant des pièces de choix recréant cette atmosphère chaleureuse propre aux villes moyenâgeuses.

Loading...