MENU

Bienvenue à Tournai


Visites guidées

Par l’association des guides de Tournai (asbl)

Réservations: Office du Tourisme Place Paul-Emile Janson 1 7500 Tournai  Téléphone : +32 69 22 20 45  Télécopie : +32 69 21 62 21

N

E

Mettez votre adresse email pour rester au courant de nos activités

Vous recevrez tous les trois mois un email avec un aperçu des prochaines visites  organisées par l'association des guides

Le Musée des Beaux-Arts

Ce musée propose aux visiteurs une collection de tableaux du 15e au 20e siècle. La moitié des œuvres provient de la collection d’un grand mécène bruxellois du 19e siècle, Henri Van Cutsem.

Situé dans l’enceinte de l’ancienne abbaye Saint-Martin, le Musée de Beaux-arts, inauguré en 1928, est l’œuvre du grand maître de l’Art Nouveau belge, Victor Horta.

Les 2 seuls Manet exposés en Belgique sont pendus aux cimaises du Musée de Tournai.

Une salle entière est consacrée à Louis Gallait, (1810- 1887) peintre romantique tournaisien qui affectionnait beaucoup les grandes fresques historiques Quelques grands noms comme Rubens, Jordaens, Ensor, Monet, Seurat, Henri Fantin-Latour, Van Strijdonck,  Verstraete, Rik Wouters, Louis Artan, Georges Grard, Guillaume Charlier sont représentés.

Exposition "Le Musée qui dérange" au Musée des Beaux-Arts du 15 janvier au 6 mars dans le cadre du Ramdam festival.

Une sélection d’une quarantaine d’œuvres de toutes époques, issues des collections sont présentées. Chaque œuvre contient un aspect dérangeant.

Tantôt caustiques ou provocantes, tantôt aguicheuses ou séduisantes, morbides ou excitantes, toutes les œuvres présentées ne manqueront pas de susciter le dérangement dans l’esprit des visiteurs.

Heures d’ouverture : de 9h30 à 12h et de 14h à 17h. Fermé le mardi et le dimanche matin.

Du 19/03 au 17/04/16, le musée des Beaux-Arts de Tournai accueille l'expo intitulée « De Soie, Laine, Or et Argent : Merveilles de la Cathédrale de Tournai.

Quatre œuvres importantes sont à découvrir entourées d'autres œuvres textiles du trésor de la cathédrale, dont la chape confectionnée à partir du manteau que porta Charles Quint lors du chapitre de la Toison d’Or tenu dans la cathédrale en 1531, et de peintures du musée en lien avec les textiles présentés (œuvres de Jan Gossart, Quentin Metsys, Jacques Jordaens, Louis Gallait, Gerard Seghers,…).

Vous pourrez ainsi découvrir la chasuble de saint Thomas Becket, ample manteau réalisé dans un samit de soie du 12ème siècle orné de motifs géométriques tissés en fil d’or, provenant de l’abbaye tournaisienne de Saint-Nicolas-des-Prés, un dais de procession (18ème s.), de technique mixte, combinant, fait rarissime, des pentes brodées d’or et un ciel en tapisserie de Beauvais en laine et soie dont le patron est dû au peintre François Boucher.

Mais aussi, le «panneau d’or» dit «l’Ecce homo» (1534) tissé de laine, soie et fils d’argent, qui fait partie d’un groupe de 64 « tapisseries dévotionnelles de petite taille » récemment répertoriées à travers le monde, enfin la tapisserie «Les retrouvailles de Joseph et Jacob en Egypte» (1554) d’un groupe de quatre tapisseries plus ou moins complètes, vestiges d’une tenture en 10 pièces dite de «L’histoire de Jacob» tissée à Bruxelles d’après les cartons de Bernard Van Orley, «patrimoine exceptionnel et rarissime».